Les ballonnements intestinaux se produisent lorsque l’abdomen se remplit d’air ou de gaz. Cela peut donner l’impression que la zone est plus large qu’à la normale, ou enflée. L’abdomen peut se alors être dur ou contracté au toucher, s’en ressent une gêne, des douleurs et de l’inconfort.

Quels sont les causes possibles ?

Elles sont nombreuses, et l’on peut citer parmi elles :

  • une intolérance au lactose
  • un reflux gastrique
  • une constipation
  • une occlusion intestinale
  • une dyspepsie (troubles digestifs)
  • une gastro-entérite virale (grippe intestinale)
  • un syndrome prémenstruel (SPM)
  • une intolérance au gluten
  • une hernie hiatale
  • une infection à H. pylori
  • une coliques
  • une diverticulite (infection du côlon)
  • un syndrome du côlon irritable (SII)
  • un kyste ovarien
  • un infection à E. coli
  • des calculs biliaires
  • une endométriose
  • une hernie
  • une infection des voies urinaires (UTI)
  • l’appendicite
  • la maladie de Crohn
  • une péritonite
  • une infection par les ankylostomes
  • une amibiase
  • un cancer de l’estomac
  • un cancer des ovaires
  • une fibrose kystique
  • un lymphome non hodgkinien
  • etc…

Bref, pas mal de causes possibles comme vous pouvez le constater !

Quand consulter son médecin ?

Dans certains cas, les ballonnements abdominaux et des douleurs surviennent en raison d’un problème grave. Consulter un médecin si vous avez des douleurs abdominales et des ballonnements qui apparaissent soudainement accompagnés de :

  • vomissement non contrôlé
  • sang dans votre vomi
  • sang dans vos selles
  • perte de conscience
  • absence de selle pendant trois jours
  • diarrhée non maîtrisée

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous avez des douleurs abdominales et des ballonnements :

  • après presque chaque repas que vous prenez
  • accompagnés de nausées
  • avec des selles douloureuses
  • lors de rapports sexuels douloureux

La liste n’est pas exhaustive, n’attendez pas de consulter si vous pensez avoir un besoin de soins urgents.

Ballonnements abdominaux et traitements de la douleur

Les traitements pour le ballonnement abdominal et la douleur qui vient avec s’attaqueront à la condition sous-jacente. Des exemples peuvent inclure les antibiotiques pour les infections.

Si une occlusion intestinale s’avère être la cause, votre médecin peut encourager le repos intestinal en diminuant l’ingestion orale. S’il y a une déficience de circulation du contenu dans le tractus gastro-intestinal, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour favoriser la circulation intestinale.

Notez qu’une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans les cas les plus graves.

Soins à domicile

Voici quelques suggestions de soins à domicile :

  • Buvez beaucoup d’eau et/ou d’autres liquides clairs pour aider à réduire les douleurs abdominales et les ballonnements.
  • Évitez les analgésiques comme l’aspirine, l’ibuprofène et autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens jusqu’ à ce que vous soyez certains que votre douleur n’est pas due à des problèmes types ulcère gastrique ou une obstruction intestinale.
  • Évitez les aliments solides pendant quelques heures au profit d’aliments mous et fades comme le riz ou la compote de pommes.
  • Essayez de prendre des médicaments en vente libre pour réduire les gaz, comme des gouttes de siméthicone ou des enzymes digestives, pour aider à soulager les ballonnements (le charbon végétal fonctionne très bien).

Localisez votre douleur

Où se situent vos ballonnements intestinaux exactement ?

La douleur peut se trouver dans différentes régions de l’abdomen, et à chacune d’entre elle sa signification. Les douleurs peuvent se situer n’importe où entre la poitrine et le bassin. On appelle communément ça des maux d’estomac. La douleur peut aussi se manifester sous forme de crampe. Les causes des ballonnements abdominaux et les douleurs peuvent varier (allant de légères à sévères).

La plupart du temps, elles surviennent en raison de:

  • suralimentation
  • gaz
  • indigestion

Ce type de ballonnement est normal et disparaîtra dans les deux heures qui viennent. En cas de grippe intestinale, vous pourriez ressentir une douleur intense ou des ballonnements qui vont et viennent avant chaque épisode de vomissements ou de diarrhée. Les virus de l’estomac disparaissent habituellement avec le repos et les soins à domicile.

Ce guide énumère les organes associés aux différents endroits où la douleur se manifeste.

Côté gauche de l’abdomen

En haut à gauche précisément, cette partie de l’abdomen contient une portion de votre estomac, la queue du pancréas et votre rate. La rate est un organe qui filtre le sang et soutient le système immunitaire.

Centre gauche/milieu

Le côlon transversal et l’intestin grêle forment le centre milieu/gauche de l’abdomen. L’intestin grêle est l’endroit où la plupart des aliments sont digérés. Le côlon transversal est la partie supérieure du gros intestin, où la nourriture non absorbée est transportée après avoir traversé le côlon ascendant. L’intestin grêle est l’organe qui occupe la plus grande partie de l’abdomen.

En bas à gauche

Les portions du côlon inférieur et sigmoïde sont la partie du système digestif qui stocke les restes de nourriture non absorbée et les déchets avant qu’ils ne quittent votre corps.

Milieu supérieur de l’abdomen

La partie supérieure du milieu de l’abdomen contient le foie, la région cardiaque de l’estomac, la région pylorique de l’estomac et le pancréas. Le foie filtre le sang et crée de la bile, une substance qui contribue à la décomposition et à l’absorption des graisses dans les aliments que vous mangez.

La région cardiaque de l’estomac est l’endroit où la nourriture entre par l’œsophage. La région pylorique de l’estomac est la dernière partie de l’estomac avant que les aliments ne pénètrent dans le duodénum de l’intestin grêle. Le pancréas est un grand organe glandulaire qui libère des enzymes digestives et des hormones.

Milieu inférieur de l’abdomen

La partie médiane inférieure de l’abdomen contient la vessie, le rectum et l’anus. La vessie urinaire est l’organe où vous recueillez l’urine pour l’excrétion hors du corps par l’urètre. Le rectum entre dans l’anus, la dernière section du gros intestin qui transporte les selles pour l’excrétion du corps.

Côté droit supérieur de l’abdomen

Le côté supérieur droit de votre abdomen contient la vésicule biliaire, le foie et la première partie de l’intestin grêle. La vésicule biliaire est une petite poche qui emmagasine la bile fabriquée par le foie. Le duodénum, connu sous le nom de première partie de l’intestin grêle, est l’endroit où les aliments se vident de l’estomac dans l’intestin grêle.

Côté droit de l’abdomen

Le centre du côté droit de l’abdomen contient le côlon supérieur et le côlon transversal. La nourriture passe alors du côlon supérieur au côlon transversal.

En bas à droite

Le cæcum du gros intestin avec l’appendice et l’intestin grêle se trouve dans le côté inférieur droit de l’abdomen. Le cæcum est la première partie du gros intestin à laquelle l’extrémité de l’intestin grêle se connecte. Certains experts croient que l’appendice joue un rôle dans le système immunitaire. D’autres pensent que cela n’ a pas de sens.

Diagnostic

Si votre médecin effectue un examen physique et soupçonne qu’un problème de santé cause de quelconques ballonnements abdominaux , il effectuera divers examens médicaux. Les types de tests menés dépendront de vos antécédents médicaux et des résultats de votre examen physique.

Voici quelques tests courants pour les problèmes intestinaux

  • Hémogramme complet: Ce test vérifie le taux de différentes cellules sanguines afin d’éliminer une infection ou de détecter une perte de sang.
  • Test d’urine: Ce test permet de dépister les infections urinaires et autres troubles des voies urinaires. Est aussi vérifiée la grossesse si vous êtes une femme.
  • Analyse des selles: Ce test permet de déceler les anomalies dans vos selles qui pourraient indiquer une infection ou un problème de votre système digestif.
  • Test par imagerie: Votre médecin peut utiliser une ou plusieurs technologies d’imagerie pour détecter les anomalies structurelles de vos organes abdominaux. Il peut s’agir d’imagerie radiologique comme l’imagerie fluoroscopique, une radiographie à film ordinaire ou un tomodensitogramme. Il peut aussi s’agir d’une autre forme d’imagerie, comme une IRM ou une échographie. L’échographie consiste à appliquer un appareil portatif qui émet des ondes sonores à la surface de la peau pour voir à l’intérieur du corps.

Comment prévenir les ballonnements intestinaux et les douleurs abdominales ?

Éviter les aliments connus pour causer des ballonnements abdominaux est déjà un très bon début ! Cela comprend les aliments riches en gras et/ou épicés.

Parmi les autres changements de vos habitudes, mentionnons :

  • évitez les édulcorants artificiels, qui peuvent causer des ballonnements
  • buvez beaucoup d’eau, ce qui aide à réduire la constipation
  • adoptez un régime alimentaire qui contient des aliments riches en fibres qui favorisent la digestion, comme les fruits, les légumes et les grains entiers
  • mangez plusieurs petits repas par jour au lieu de gros repas moins fréquents
  • faites de l’exercice régulièrement