Dans le contexte de la nouvelle pandémie du coronavirus et de l’isolement social auquel de nombreuses personnes sont soumises, il est nécessaire d’être attentif à l’alimentation. Garder un organisme sain et autonome est aussi un moyen de se protéger contre le Covid-19.

La nourriture ne garantit pas la guérison du virus, mais il est essentiel de maintenir une bonne immunité en cette période de pandémie.

Et justement, une alimentation équilibrée fortifie l’organisme et aide à prévenir l’évolution de la maladie vers des affections plus graves. Mais quels sont les aliments qui aider à booster notre système immunitaire ? Découvrons-le ensemble au cours de cet article.

Booster le système immunitaire en plus des mesure de protection

Il n’existe aucun type de régimes alimentaires, de médicaments ou de compléments miraculeux qui puissent prévenir la contagion du coronavirus. Ce que nous pouvons faire, c’est renforcer l’hygiène et limiter les contacts sociaux pour stopper la propagation du virus.

Pour cela, le port d’un masque de protection est recommandé, notamment dans les lieux publics. De même, des accessoires comme une visière ou des lunettes de protection peuvent vous aider à appliquer les gestes barrières. Vous pourrez notamment en trouver sur ce site.

Cependant, ces mesures de protection ne font pas tout et nous pouvons améliorer notre système immunitaire en accordant une attention particulière à une alimentation saine et planifiée tout au long de la journée. Une bonne nutrition renforce le système immunitaire et contribue à la protection contre de nombreuses maladies.

Que prendre pour booster notre immunité ?

booster son système immunitaire

Les nutriments

Les aliments riches en vitamine C tels que le citron, l’orange, l’ananas, la goyave, et les crudités ont un impact positif sur le système immunitaire. Ils agissent en protégeant l’organisme contre les infections et en stimulant la formation d’anticorps.

Le zinc, lui, est essentiel au bon fonctionnement de notre système immunitaire et nous pouvons trouver ce nutriment dans les céréales complètes, les haricots et les fruits oléagineux, tels que les noix, châtaignes et amandes, mais aussi la viande et les fruits de mer.

Enfin, la vitamine A agit en stimulant la phagocytose, un processus qui aide à combattre les virus, les bactéries et les envahisseurs en général. Les principales sources sont les aliments à base d’orange comme les carottes, les papayes, les citrouilles, en plus des œufs, des mangues, du chou, des épinards, des poivrons rouges, du lait et de ses dérivés.

Les oléagineux

Les noix sont également importantes pour booster notre immunité. La noix, la noisette, la noix de cajou ou encore la noix du Brésil sont riches en sélénium, qui a une action antioxydante et aide directement à protéger et à renforcer nos défenses immunitaires. La consommation d’une petite poignée de noix par jour suffit pour couvrir ce besoin.

Les protéines

Une carence en protéines dans l’alimentation entrave la fonction immunitaire, il est donc primordial de les intégrer à son régime. Les acides aminés jouent un rôle important dans la régulation des cellules de défense de l’organisme. Pour garantir la consommation de protéines, vous pouvez consommer de la viande, du poisson, des œufs ainsi que du lait et de ses dérivés. Si vous êtes végétarien, tournez-vous vers les options suivantes : haricots, légumineuses, noix et oléagineux.

Aussi, pour améliorer l’absorption du fer dans l’alimentation, il est recommandé de les consommer en combinaison avec une source de vitamine C. Par exemple, vous pouvez assaisonner la salade avec du citron ou consommer une orange au dessert, au déjeuner ou au dîner.

Les probiotiques

On trouve des probiotiques dans les yaourts, les boissons lactées fermentées, le kéfir et le kombucha. Ces aliments sont importants pour le maintien d’une bonne santé intestinale, puisque les probiotiques ont un effet immunostimulant et favorisent l’absorption des nutriments. Ne vous limitez pas non plus du côté des aliments riches en fibres, qui ont une action prébiotique et contribuent également au bon transit intestinal : banane plantain, ail, oignon…

La vitamine D : une grande alliée des défenses immunitaires

Une étude préliminaire de l’Université de Turin associe un éventuel rôle préventif et thérapeutique de la vitamine D dans le traitement de la pandémie de covid-19. Les données mettent surtout en garde contre le risque d’hypovitaminose D. Des preuves scientifiques indiquent que l’obtention d’un niveau adéquat de vitamine D est nécessaire pour qu’elle exerce son rôle immunomodulateur.

Celui-ci peut aider à la résistance aux infections et prévenir de nombreuses maladies, y compris celles des voies respiratoires. L’association avec l’infection covid-19 manque encore de vérifications scientifiques, mais elle est considérée comme probable. Les données préliminaires indiquent que les patients atteints du covid-19 ont une très forte prévalence d’hypovitaminose D.

En ce sens, une exposition adéquate au soleil, soit environ 20 minutes tous les jours, et une consommation accrue d’aliments riches en vitamine D, comme le poisson, les champignons, les œufs ou le lait et ses dérivés, sont recommandées. Mais attention, l’autoprescription de la vitamine D comme complément alimentaire n’est en aucun cas recommandée et il est important de souligner qu’un excès de vitamine D peut entraîner des risques pour la santé.

Cette recommandation est particulièrement importante pour les personnes infectées et les groupes à risque tels que les parents des personnes infectées, les professionnels de la santé, les personnes âgées, et les femmes enceintes. Les experts suggèrent comme doses acceptables des valeurs supérieures à 20 g/ml pour la population générale et 30 g/ml pour les personnes âgées.

Conclusion

Pour terminer, il n’existe pas de protocoles techniques ou de preuves scientifiques à l’appui d’allégations exceptionnelles telles que l’utilisation de superaliments, de thés, de jus et même de sérothérapies par infusion intraveineuse de nutriments, que ce soit des vitamines, minéraux, acides aminés, antioxydants ou autres nutriments et composés.

Sans aucun doute, une alimentation riche en micronutriments, en antioxydants et en composés bioactifs agit dans la prévention des maladies et la protection du système immunitaire, mais il est important de souligner qu’il n’existe pas d’aliments miraculeux. Il faut donc maintenir l’équilibre entre l’alimentation et les autres soins associés au mode de vie, comme l’activité physique régulière, la gestion du stress, la qualité du sommeil et le contrôle de la glycémie.

Références  :

https://www.doctissimo.fr/nutrition/diaporamas/les-aliments-qui-boostent-les-defenses-immunitaires

https://www.lanutrition.fr/les-aliments-qui-stimulent-limmunite

https://www.psychologies.com/Nutrition/Equilibre/Alimentation-equilibree/Articles-et-Dossiers/Ces-aliments-qui-renforcent-l-immunite