Vous le savez sans doute, aussi jolie soit votre dernière paire de chaussures, elle peut affecter de manière négative la santé de vos pieds et vous êtes bien contente de les ôter en fin de journée.

Voici quelques réponses aux questions les plus courantes, pour vous aider à faire un choix entre confort et élégance.

1. Quel problème au port de jolis talons aiguilles ?

Vous avez peut être entendu dire que le port de talon n’est pas vraiment des plus recommandés…il pourrait engendrer des conditions comme le très célèbre hallux valgus (oignons).

Le port de talons déplace le centre de la masse corporelle vers l’avant du corps, ce qui n’est pas sans mettre un stress supplémentaire à vos articulations du genou et de la hanche en plus de l’avant de vos pieds.

Les talons aiguilles peuvent en effet augmenter la pression sur la partie avant de votre pied, ce qui est susceptible de causer des douleurs en surchargeant les têtes métatarsiennes (les os sous la plante du pied).

De là peut par exemple naître une métatarsalgie.

Bien que les talons ne provoquent pas directement le développement des oignons aux pieds, ils accélèrent bien souvent ce développement, ces derniers étant favorisés lorsque l’on a un pied plat et un talon particulièrement raide.

Si vous avez par exemple un névrome (épaississement du tissu nerveux entre vos orteils), le port de talons aggravera la douleur. Optez plutôt pour des baskets confortables et féminines.

Verdict : les talons doivent être portés occasionnellement, pas trop haut et avec de la place aux orteils. Dans l’idéal, évitez-les complètement. Si vous y tenez vraiment, optez pour des talons plats qui offrent beaucoup plus de stabilité que des talons aiguille ou des stilettos (les talons plats s’avèrent même utiles pour les personnes souffrant de problèmes du tendon d’Achille ou de fasciite plantaire, une inflammation des tissus de la plante des pieds).

2. Les chaussures à bouts pointus sont-elles si mauvaises ?

C’est une bonne idée que de les éviter, effectivement.

Acheter des chaussures serrées au niveau des orteils (qu’il s’agisse de talons, de chaussures plates ou même de baskets peut causer des névromes et/ou des bursites (inflammation des “sacs” protecteurs entourant les articulations de vos pieds).

C’est quelque chose de très courant.

Verdict : les chaussures serrées peuvent également aggraver les oignons à l’intérieur ou à l’extérieur de vos pieds, à éviter à tout prix.

3. Les ballerines sont-elles meilleures que les talons ?

bien choisir ses chaussures

Certaines ballerines peuvent offrir un soutien décent de la voûte plantaire, selon la marque.

C’est à vous qu’incombe la tâche de regarder soigneusement la paire convoitée de ballerines pour vous assurer qu’elle présente un bon soutien de la bonne voûte plantaire et une bonne stabilité d’un côté comme de l’autre l’autre.

Si ce n’est pas le cas, passez votre tour.

Vous pouvez aussi ajouter une semelle intérieure pour compléter l’arche d’une chaussure pour l’empêcher de s’affaisser, à condition d’acheter des chaussures à semelles intérieures amovibles. Il est préférable d’acheter des semelles intérieures dans un magasin de chaussures que dans une pharmacie. Achetez toujours les semelles d’abord, puis apportez-les avec vous pour essayer les chaussures. Vous serez ainsi certaines d’avoir la bonne taille de semelle intérieure.

Attention toutefois : si vous avez les pieds plats ou la voûte plantaire très haute, les ballerines plates ne vous donneront jamais la bonne stabilité d’un côté comme de l’autre dont vous avez besoin. Les ballerines minces et fragiles exagéreront également la douleur dans votre voûte plantaire ou votre avant-pied, parce qu’elles n’offrent pas la stabilité nécessaire.

Verdict : on évitera un maximum les ballerines et les tongs qui n’offrent pas une stabilité suffisante (les tongs pour placer le centre de gravité en arrière ce qui affecte les hanches et les genoux et peut causer des douleurs de voûte plantaire, des tendinites et des problèmes au tendon d’Achille), particulièrement si on a les pieds plats, les arches de pieds hautes et les talons d’Achille raides.

4. Des chaussures sans support de voûte plantaire peuvent-elles rendre les pieds plats ?

Ce ne sont pas vos chaussures qui seront responsables de vos pieds plats, la génétique demeurant le facteur le plus important dans le développement de cette affection.

Toujours est-il que des chaussures avec un mauvais soutien de la voûte plantaire peuvent contribuer à la progression des pieds plats à très long terme.

A contrario, de bonnes chaussures dotées d’un bon soutien peuvent ralentir la progression des pieds plats, mais pas stopper complètement le processus.

Conclusion

Il n’y a pas de mal à s’offrir des chaussures à la mode de temps à autre, mais le confort ne devrait jamais être sacrifié.

Ces chaussures doivent toujours être portées pendant de courtes périodes, n’en faites pas vos paires quotidiennes sous risque de vous exposer à des effets néfastes, d’autant plus si vous avez des pieds “à risques” ou des douleurs de pieds.

Vous devriez toujours choisir de bonnes chaussures de marche avec beaucoup d’espace au niveau de la boîte à orteils , un bon soutien de la voûte plantaire et une bonne stabilité latérale.