L’inflammation est une réponse biologique complexe qui se produit dans les tissus de l’organisme en réponse à des stimuli nocifs tels que des agents pathogènes ou encore des cellules endommagées. Cet article se concentrera sur la réponse inflammatoire aux blessures et aux maladies chroniques ainsi que sur quelques conseils nutritionnels importants.

Sans inflammation, la guérison ne peut pas se produire, mais une inflammation excessive est inutile et nuisible. En tant qu’athlète, vous avez sans doute déjà fait l’expérience d’inflammation sous quelque forme que ce soit.

Douleurs musculaires

Après un entraînement intensif de musculation, vous remarquerez des douleurs dans les muscles jusqu’à 72 heures. Cela se produit en raison de dommages musculaires, en particulier à la suite d’exercices excentriques et plyométriques. La réponse immédiate est due à une modification de l’équilibre du calcium dans le muscle et à un afflux de molécules inflammatoires.

Pour améliorer votre récupération après l’entraînement, vous devriez essayer de vous entraîner régulièrement. Des écarts de plus de 2 à 3 jours entre les entraînements peuvent souvent entraîner de graves douleurs.

Vous pouvez aussi essayer de prendre un bain de glace après l’entraînement durant 15 minutes, ce qui facilitera la réparation musculaire. De même, des massages sportifs après les séances d’entraînement peuvent aider à réduire l’inflammation et l’acide lactique.

Blessure traumatique

L’inflammation dans les blessures traumatiques peut prendre de nombreuses formes, il s’agit de certains scénarios très fréquents dans la vie des athlètes qui peuvent nécessiter des soins médicaux.

Une blessure au genou par torsion pendant le ski peut causer une inflammation due à des lésions méniscales ou ligamentaires collatérales. Une entorse à la cheville pendant la course à pied peut causer une inflammation des ligaments latéraux. Le fait de sprinter avec une force explosive peut causer une déchirure des ischio-jambiers et provoquer une inflammation.

Impact direct sur l’extérieur du genou pendant que votre pied reste sur le sol, comme celui d’un joueur pendant une partie de rugby. Cela peut provoquer une inflammation immédiate et des saignements dans le genou à la suite d’une entorse du Ligament croisé.

Tous les scénarios ci-dessus doivent être considérés comme sérieux et il est important de consulter votre physiothérapeute ou votre médecin généraliste.

Inflammation chronique des articulations

Avez-vous déjà remarqué que vos articulations sont plus douloureuses par temps froid ou plus raides le matin ? Avez-vous commencé à avoir mal au genou ou au dos depuis que vous avez atteint la cinquantaine ? C’est un signe d’inflammation chronique et peut être associé à l’arthrose. L’arthrose est une maladie dégénérative qui provoque des douleurs et une raideur articulaires et peut affecter n’importe quelle articulation.

Les symptômes peuvent varier mais il y a beaucoup de gens qui se débattent avec les tâches quotidiennes à cause de cela. Les gens remarquent souvent qu’il est plus difficile de sortir du lit le matin, et constatent des douleurs aux genoux après certaine période passée assis. Le simple fait de vouloir atteindre une armoire de cuisine trop haute au-dessus de leur tête peut s’avérer être un supplice.

Bien que l’arthrose ne puisse être guérie, votre physiothérapeute peut vous aider à gérer la douleur causée par l’inflammation et vous donner des conseils pour améliorer votre quotidien et vos activités de la vie de tous les jours. Le physiothérapeute peut également vous aider à surveiller l’évolution de vos symptômes et à élaborer un plan de prise en charge de votre maladie.

La nutrition pour combattre l’inflammation

 

les aliments contre l'inflammation

Un cœur en forme

Il a été démontré que les acides gras trans et les graisses hydrogénées augmentent considérablement l’inflammation cardiovasculaire et le cholestérol, ce qui peut entraîner des maladies cardiovasculaires, un risque accru d’accident vasculaire cérébral ou même une crise cardiaque. Ces graisses perturbent la capacité de votre corps à transformer les bons gras, comme les acides gras oméga-3.

Il est important de remplacer ces acides gras oméga-3 pour réduire l’inflammation. On les trouve dans les poissons gras comme le maquereau, le hareng ou pour les végétariens dans les huiles végétales comme celle de noyer, ou encore sous forme d’huile d’algue, d’huile de lin et d’huile de chanvre. La prise quotidienne d’huiles de poisson (capsules fish oil) en supplément peut augmenter significativement votre apport.

Consultez toujours un nutritionniste avant de prendre des suppléments

Prise de magnésium

Une carence en magnésium peut entraîner une augmentation de la concentration de protéines C réactives (CRP), qui est la même réaction que celle qui se produit avec une augmentation des gras trans. Les taux optimaux de magnésium sont liés à des niveaux d’inflammation plus faibles qui, dans une étude sur des patients souffrant de néphropathie chronique, sont également liés à un taux de mortalité plus faible.

Le magnésium peut être pris comme supplément, mais il se trouve avant tout dans les légumes verts à feuilles foncées comme les épinards crus, on le retrouve également dans les noix et les graines de courge et de citrouille. Il peut aussi être pris en tant que supplément unique ou dans le cadre d’un supplément combiné tel que ZMA.

Vous pouvez essayer de prendre du magnésium par voie transdermique (à travers la peau) ou de mettre de la poudre de magnésium dans votre bain. Vous trouverez dans toutes les pharmacies ces produits. Demandez tout de même l’avis du pharmacien après lui avoir expliqué vos troubles.