La chute des cheveux, un constat difficile

Toute la difficulté dans le domaine de la chute des cheveux provient du fait que les causes de ce phénomène sont multiples et pas toujours faciles à déceler. Ce qui est certain par contre dès le départ, est qu’il s’agit toujours d’un traumatisme quand on constate la raréfaction de sa chevelure ou un dégarnissage continu.

Certains s’en accommodent très bien, des hommes surtout qui adoptent un nouveau look, alors que d’autres, hommes ou femmes subissent une détérioration de leur image. Ceux qui le vivent mal peuvent même finir par s’isoler et leur vie professionnelle, familiale et sociale en est alors durement impactée.

De nos jours il existe pourtant des solutions pour retrouver la nécessaire confiance en soi et pour reconstruire son image détériorée.

Pour quelles raisons perd-on ses cheveux ?

Lorsqu’on commence à constater un éclaircissement dans sa chevelure, que de plus en plus de cheveux restent dans la brosse ou le peigne, il faut le plus vite possible prendre rendez-vous chez son médecin traitant et chez un dermatologue spécialisé. Une simple prise de sang peut révéler des carences en fer, en cuivre, en silicium, en acides gras, en zinc ou encore en vitamine B.

C’est le cas le plus simple et si ces carences sont comblées, les choses rentreront dans l’ordre naturellement. Il faudra aussi se poser la question de savoir s’il y a une prise de médicament inhabituelle dont la résultante peut également être une chute des cheveux. Là aussi, il suffit le plus souvent de changer de molécule.

D’autres causes comme une situation de stress intense, une fatigue importante suite à une maladie ou un accouchement, ou encore une chimiothérapie, demanderont un peu pus de patience mais finiront par se résorber si ces causes externes sont résolues. Lorsque toutes ces raisons ayant provoqué une chute de cheveux ponctuelle seront éliminées, il faudra se résoudre à penser à l’alopécie androgénétique.

L’alopécie androgénétique

Comme son nom l’indique, l’alopécie androgénétique est inscrite dans les gènes, elle est donc héréditaire et ainsi elle est impossible à éviter. Elle touche les hommes le plus souvent mais les femmes n’en sont pas exemptes particulièrement au moment de la ménopause.

Chez les hommes elle dégarnit en général le front et le sommet du crâne alors que chez la femme elle n’occasionne pas de plaques dégarnies mais une raréfaction de l’ensemble de la chevelure. La testostérone, hormone mâle, est à l’origine de ce type de chute des cheveux.

Cette hormone, lorsque l’hérédité le lui commande, contribue à la formation de dihydrotestostérone qui va raccourcir considérablement la phase de croissance du cheveu jusqu’à ce qu’il s’arrête définitivement et tombe.

Si on ne peut remédier à cette anomalie génétique en soi, il existe de nos jours des solutions très probantes, il n’est pas nécessaire de baisser les bras et de s’enfermer dans cette problématique

L’implantation capillaire pour tous

Depuis quelques années, les progrès de la technologie ont amené la robotisation de l’implantation capillaire révolutionnant ainsi toute la méthodologie de ce soin esthétique.

Les implants capillaires avec artas, un robot à la pointe du progrès contemporain n’ont plus à rien à voir avec les longues séances douloureuses que l’on a pu connaître auparavant. Avec son imagerie médicale incorporée, le robot Artas prélève de manière aléatoire les follicules pileux le plus communément sur les côtés et l’arrière de la tête pour les réimplanter également aléatoirement sur les zones à traiter délimitées à l’avance par le praticien. Comme les angles de coupe et l’orientation des follicules sous l’épiderme sont parfaitement isolés par l’imagerie automatisée, on évite au maximum les sectionnements qui occasionnaient de nombreuses pertes et donc augmentaient le nombre de séances nécessaires.

La réimplantation aussi est faite par le robot sous la direction du spécialiste pour une densification de la chevelure dans les zones dégarnies et la conservation de l’aspect naturel aussi bien aux zones de prélèvement qu’à celles implantées. Même les cheveux crépus ou très frisés, qui il faut le savoir continuent de s’enrouler sous l’épiderme ce qui complique le prélèvement, peuvent maintenant faire l’objet d’un implant capillaire, le robot Artas étant capable de repérer au micron près l’orientation du cheveu.

Trouver le bon endroit pour une implantation capillaire

Si l’implantation capillaire par la méthode robotisée Artas est un protocole non invasif et relativement peu douloureux, il nécessite néanmoins d’être mis en œuvre par des praticiens hautement spécialisés qui doivent être capables de déterminer avec beaucoup de précision le besoin spécifique de chaque patient. Il s’agit d’une opération qui doit être menée de bout en bout, depuis un diagnostic clairement expliqué jusqu’à la repousse de la chevelure après implantation capillaire.

L’environnement sanitaire doit bien entendu être irréprochable dans la mesure où toute contamination doit être bannie. En une seule séance, la procédure Artas permet de prélever et de réimplanter des milliers de follicules et il est donc essentiel de s’adresser à des experts certifiés qui fort de leur expérience sauront trouver les bons dosages et les bons rythmes en fonction du bilan capillaire qu’ils auront établi au préalable. Dans certains cas, l’origine de la chute des cheveux est difficile à identifier.

On peut alors faire appel à un anatomopathologiste spécialisé qui procédera à une biopsie du cuir chevelu. Ce n’est qu’auprès d’un centre de soins esthétiques sérieux et où les compétences nécessaires sont présentes qu’on peut être assuré d’une prise en charge personnalisée.

Les bénéfices d’un implant capillaire

L’image que l’on donne à voir est le reflet de l’image qu’on a de soi. Si cette image commence à souffrir à cause de la chute de ses cheveux, que le miroir du matin commence à être un ennemi, il faut agir vite mais surtout il faut bien. Il n’est pas nécessaire de se précipiter pour essayer les solutions diverses et variées proposées par le marketing, mais s’adresser à des professionnels compétents et rompus à toutes les situations.

Seuls ces spécialistes seront en mesure de choisir avec vous le traitement qui vous redonnera confiance en vous et vous fera retrouver la joie de vivre à la vue des nouveaux cheveux qui poussent sur votre crâne dégarni. Comme ils mettront quelques mois pour retrouver leur forme naturelle définitive, c’est aussi en toute discrétion que cette image va se transformer. Après une implantation capillaire les cheveux implantés se comporteront comme les autres et on les soignera de la même manière.