Vous savez ô combien il est important de bien contrôler ses apports en glucides au quotidien. Dans cette grande catégorie de macros nutriments, on trouve évidemment des sources de mauvaise qualité et d’autres de très bonne qualité. Je n’ai pas besoin de vous rappeler que les meilleures sources possibles restent celles d’origine 100% naturelle, c’est-à-dire sans aucune transformation industrielle ou ajout de quoi que ce soit en complément. L’idée, c’est d’avoir des aliments bruts le plus possible.

Et voici deux produits très à la mode, enfin, le miel l’a toujours été, mais le sirop d’agave tend à klaxonner derrière…alors, lequel est le meilleur ?

Le miel brut d’abeilles, une source de glucides parfaite

Le miel est un aliment vieux comme le monde, vieux comme la nature en fait puisque ce sont nos très chères abeilles qui nous ont offert ce cadeau depuis leur existence. On a tous entendu étant petits la grande mère qui vante les mérites du miel. On n’y prêtait pas spécialement attention pourtant.

Tout cela pour vous dire que les jeunes générations ont un peu mis le miel de côté, au fond des placards en se disant qu’après tout c’était un peu ringard et, finalement pas si bon au goût que cela. Les ours en sont fous, mais bon, nous ne sommes pas des ours n’est-ce pas ?

Pour faire assez simple, quand je parle de miel brut d’abeilles, il convient de préciser que je parle évidemment du miel 100% naturel issu directement des ruches d’abeilles sans effet de transhumance et si possible sans pesticides issus de culture voisine au lieu où vont butiner les petites bestioles. Clairement, cela est de plus en plus difficile à trouver, mais mon conseil pour en trouver, c’est de se rendre en magasin bio ou assimilé et bien vérifié l’origine et le procédé de fabrication sur l’étiquette.

En gros, si vous trouvez ce miel-là, vous avez accès au Graal. Dans cet aliment naturel, vous trouverez des propriétés :

  • antiseptiques
  • antibiotiques
  • nutritives
  • régénératrices
  • antivirales
  • cicatrisantes
  • et évidemment énergétiques (glucides obligent)

Il peut également jouer un rôle important dans l’équilibre du système nerveux et digestif. Bref, pour faire simple, il paraît que si vous consommez régulièrement du miel de cette qualité-là, vous n’irez plus chez le médecin pour les petites maladies les plus courantes. Il existe beaucoup de types de miel, mais le meilleur semble être le miel de Manuke (+ d’infos ici).

Attention toutefois à ne pas en abuser, cela reste une source très riche en glucides.

Le sirop d’agave, un rival sérieux ?

Le sirop d’agave nous vient tout droit du Mexique. L’agave est une plante présente très communément consommée dans ce pays et le sirop dont on parle, n’est autre qu’un produit issu du nectar de ladite plante.

L’utilisation du mot produit est importante ici puisque simplement extraire le nectar de la plante ne suffit pas. Une fois extrait, ce liquide est filtré, chauffé et le fructose est concentré en ce que l’on appelle l’inuline.

Si cet aliment est arrivé de manière importante dans nos rayons, c’est parce que son indice glycémique est très bas et par conséquent l’impact sur notre glycémie est très limité. Il est de ce fait fortement recommandé pour les diabétiques.

C’est là que le bât blesse, est-il si sain que ça ?

On nous vend un produit ayant un impact très pauvre sur notre glycémie. Le problème, c’est que cet indice glycémique varie très fortement selon le procédé de fabrication employé. De plus il n’existe aujourd’hui pas de réelles études démontrant les bienfaits du sirop d’agave sur les personnes souffrantes de diabètes.

Autant le fructose présent naturellement dans les fruits n’est pas fondamentalement mauvais, du fait qu’il fait partie d’une composition globale du fruit avec les fibres, les vitamines et minéraux, les enzymes ou encore l’eau, autant sa présence sous forme de concentré est mauvaise du fait qu’il arrive sous cette forme trop rapidement au niveau du foie qui ne sera pas capable de transformer une aussi grande quantité en énergie. C’est le stockage de graisse assuré.

Enfin, un excès de fructose va inhiber votre leptine qui est l’hormone responsable de la sensation de satiété. En gros, plus vous en mangez, plus vous aurez faim. Il convient de rappeler encore une fois que ce sirop n’est pas obtenu naturellement et est raffiné. Il est aisé de comprendre que le rival du miel perd là des points très importants dans son combat du jour.

Conclusion

Vous l’avez compris, le sirop d’agave, nouveau-né des experts en marketing ne fait pas le poids face au bon vieux miel brut 100% naturel de nos chères abeilles. En même temps, comment peut-il en être autrement, vous pouvez user de tous les stratagèmes que vous voulez, il ne sera jamais possible de rivaliser avec les bienfaits de dame nature en personne.

La nature est bien faite et en principe tout ce dont notre corps a besoin se trouve dans nos terres à côté de chez nous. Le miel directement extrait des ruches est une des traductions les plus saines et les plus pures de la nature, alors la prochaine fois que vous hésiterez à le choisir, vous penserez à moi et à cet article les amis !